Pourquoi choisir du double ou triple vitrage ?

Grâce à la pose d’un double ou triple vitrage, vous ferez des économies d’énergie. Vous direz « adieu » aux vitres froides et à la condensation! Et « bonjour » aux factures de chauffage plus douces.

Le double ou triple vitrage

Le double vitrage isole à la fois du froid et atténue les bruits extérieurs. Il se compose de deux vitres séparées par de l’air, appelé « lame d’air ».

On peut également ajouter un traitement isolant sur les faces intérieures des vitres afin de les isoler encore mieux. Ou même remplacer la lame d’air par des gaz inertes (argon, krypton). Plus, vous placerez de lames de gaz, mieux vos fenêtres seront isolées.

Vous pouvez aussi faire apposer un troisième verre (triple vitrage) ou du film polyester entre les deux vitres. Le triple vitrage prend plus de place puisqu’il comprend trois vitres et il pèse plus lourd. Vos châssis devront être adaptés en conséquence.

Quelles performances d’isolation ?

L’efficience thermique d’une vitre est représentée par le coefficient de transfert thermique (U). Plus ce coefficient sera bas, plus votre vitrage sera isolant.
Depuis la nouvelle réglementation PEB (Performance Energétique des bâtiments), les fenêtres doivent s’aligner sur des coefficients thermiques bien précis :

  • Ug max (valeur maximale pour la vitre): 1,6 W/m²K pour chaque vitre.
  • Uw max (valeur maximale pour la fenêtre): 2,5 W/m²K pour la moyenne pondérée par les surfaces de toutes les fenêtres du bâtiment.

A/B/C, c’est quoi ?

Les premières lettres de l’alphabet désignent les différentes épaisseurs de vitres. Généralement, les vitres d’un double vitrage présentent la même épaisseur, exprimée en millimètres. Mais leurs épaisseurs pourront varier pour une meilleure isolation acoustique.

Qu’est-ce que le survitrage ?
Vous n’avez pas les moyens de remplacer toutes vos vitres par du double vitrage ? Vous pouvez dans ce cas ajouter une deuxième vitre à vos anciennes fenêtres. Cela s’appelle le survitrage.