Portes et fenêtres : déduction fiscales

Lorsqu’une personne fait poser de nouvelles portes et fenêtres à son habitation, elle peut bénéficier de déductions fiscales pour cette installation

Réduction d’impôt pour portes et fenêtres sécurisées

Toute personne qui choisi de mieux sécuriser son logement, en tant que propriétaire, locataire, emphytéote, usufruitier, peut obtenir une réduction d’impôts, lorsqu’elle met en place des portes et fenêtres sécurisées. La déduction s’applique pour l’installation :

  • d’éléments de sécurisation contre l’infraction.
    • vitrages retardateurs d’intrusion
    • serrures et systèmes de sécurisation (portes, fenêtres, volets, coupoles, fenêtres de toit, soupiraux, verrous de sécurité, entrebaîlleurs). Pour les portes de garages, la déduction s’applique à la moitié des dépenses faites pour le moteur de porte avec système anti-soulèvement
    • portes blindées
  • de systèmes de détection du vol.
    • fourniture et placement de systèmes d’alarme
    • frais de gestion par une centrale d’alarme
    • fourniture et pose de caméras avec système d’enregistrement
  • de systèmes de protection incendie.
    • placement de portes résistant au feu pendant 30 minutes (fourniture et placement). Celles-ci peuvent être installées entre le garage et l’habitation, dans la cuisine (côté intérieur), dans la chaufferie (côté intérieur), entre les pièces de séjour et les chambres.

Quels montants pour la déduction fiscale ?

Pour la sécurisation, le montant de la réduction d’impôt s’élève à 30% des dépenses réellement effectuées. Le plafond est fixé à 730 euros en 2013, il sera de 750 euros en 2014. Les mêmes équipements ne peuvent générer d’autres réductions d’impôts.

Il est néanmoins possible d’obtenir une déduction fiscale à l’impôt des personnes physiques pour vos portes et fenêtres. Et cela, si vous procédez à leur placement, leur remplacement ou à l’installation de double vitrage. La réduction s’élève à 40% de la facture, frais compris, avec un maximum de 2770 euros. En cas de surplus, celui-ci peut se reporter sur les trois exercices suivants.

Les réductions d’impôt pour économie d’énergie peuvent être cumulées avec primes et subventions régionales.

Autres primes pour les portes et fenêtres

La Wallonie (ex-Région wallonne) octroie diverses primes qui s’appliquent à vos portes et fenêtres.
1) Une prime à la réhabilitation : pour réduction des dépenses énergétiques.

Le calcul s’effectue en fonction non seulement

  • de la prime de base (20% de la facture frais non compris)
  • au pourcentage du devis (hors taxe)
  • suivant la catégorie de revenus et de son plafond.

Pour calculer le revenu de référence, il faut prendre en compte :

  • le ménage (célibataire ou en couple)
  • les revenus imposables remontant à deux ans (si demande en 2013, revenus 2011)
  • les enfants à charge (2.200 par enfants ou personne handicapée)

2) Une prime pour le double vitrage

La prime concerne l’amélioration de la performance énergétique. Le calcul de la prime se fait au mètre carré en fonction des revenus (40 m² maximum), à raison de 45 euros le m² de boiserie ou vitrage remplacé.

Pour le remplacement du châssis dans sa totalité : tenir compte des dimensions extérieures.
Pour le vitrage d’une véranda : la prime s’applique uniquement dans le cas où une installation chauffée existe déjà. Elle n’est donc pas valide pour une construction.

Il convient de faire réaliser vos travaux d’installation et de remplacement de portes et de fenêtres par un entrepreneur agréé pour obtenir la déduction fiscale. Demandez un devis.

 

En savoir plus
La SOWAER propose une prime forfaitaire pour le remplacement des vitrages si l’habitation est située à proximité d’un aéroport. La prime varie entre 2783,98 euros à 5615,12 euros en fonction de la situation géographique du domicile.

 

Primes.

Comments are closed.